fushia

J'aime voir se balancer ses frêles pendeloques
En chapelets, serties de rubis et grenats
Le long de grandes tiges aux vents abandonnées
Avec quelques regrets ?.. Non ! Il s'en moque !
D'ailleurs il a déjà oublié !... Ainsi est le fushia...