Combien d'heures à tes côtés plein d'insouciance
Ai-je passé ? Que tes parfums m'emprisonne !
Observant vanesses, piérides et machaons
Espérant, détresse perfide ! Bel arbre à papillons
Qu' attirent à nous tes enivrantes fragrances
Les sublimes Morphos, leurs cousins d'Amazone

arbre à papillon