1er Tournoi Homologable de OUESSANT

Visite guidée

Sortie du port de Brest...
Plein ouest s'ouvre le goulet de la Rade de Brest.
Passé cet obstacle, les pilotes du port de Brest peuvent libérer les plus gros bateaux.
(Ici, un pétrolier à vide accompagné de la vedette du pilote.)
La Pointe St Mathieu : phare, sémaphore et ruines de l'abbaye.
Molène, deuxième escale du voyage.
Ouessant, modeste et discrète.
(Ici le Bourg de Lampaul)
Ouessant (timide ou boudeuse ?...) cache ses joyaux dans la brume.
Ouessant, joyeuse, étale ses couleurs.
Chardons.
Valérianes, omniprésentes le long des murs.
Ouessant, terre d'artistes.
Ficoïdes commençant à fleurir.
Ouessant, terre de vent et d'oiseaux.
Ouessant la protectrice...
(Phare de Creac'h, le plus puissant d'Europe.)
Bleu et Blanc, Les couleurs de Marie , protectrice des voyageurs (nombreux sur cette île de marins).
Ouesssant coquette et charmante en chacun de ses jardins.
Mais comment s'empêcher de revivre, une fois encore (feuille de route en main!) , les péripéties du tournoi ?...
Ambiance à la Hergé sur le quai du port de Brest...
Et pour finir, dans le port du Conquet, un FILEYEUR.
(ODS5, FLEURIE+Y)
photos et commentaires, Marcel Jolly

L'article d'Arlette Angelini, publiť dans Logo Scrabblerama

RUBRIQUE HEXAGONALE BRETAGNE de septembre 2008

"Les balladins du monde occidental"

Vous avez toujours rêvé d'Ouessant, vous aimez le scrabble, vous partez un beau jour de juin sur l'Enez Eussa III (Ouessant en breton) et restez sur le pont pour ne rien rater de la rade de Brest, de l' escale au Conquet, de la découverte de l'archipel de Molène au raz de l'eau.

Vous y êtes... Au bourg de Lampaul deux jours de délices vous attendent. Marianne Gendrot et le club du Phare-Ouest ('il fallait oser !) vont s'y employer.

Un tour de l'île, avant tout. vous n'avez pas pris de K.way et le petit crachin soudain vous transperce.
Qu'importe ! vous n'aviez qu'à prévoir, et puis vous aurez un teint d'Anglaise....
Tout est beau : la presqu'île de Pen Her est fleurie d'armérias roses - gazon d'Espagne ou gazon d'Olympe - qui, sous vos pas délicats (c'est une espèce protégée), ploient comme un trampoline.
Cette toute petite fenêtre carrée, excentrée, que l'on voit sur tous les pignons de maison, vous apprenez qu'elle servait, l'hiver, à ranger le mat de la barque des Ouessantins (le mat, précieux, ne passait pas dans l 'escalier)
Vous vous régalez d'embruns, de vagues, d'histoires de phares et de droit de brisure...
Ouessant, c'est aussi l'île aux valérianes qui y poussent à l'etat sauvage, et vont du blanc au rouge fonce, par tous les roses.

À 17 h, la première partie, après le goûter, est plutot marine, avec un trio de "galathées". Chacun a trouvé sur sa table une paire de chaussons "beguen"(à tirette, en breton).
Toutes les femmes du club des anciens d'Ouessant ont dû y passer l'hiver : ce sont ces chaussons tricotés à 5 aiguilles, sans coutures, si confortables dans des sabots, des bottes, ou au lit !
Les numéros sur les tables sont ornés de macareux (cameraux). (ndlr : et ils ont été offerts aux participants à l'issue de la dernière partie !)

Couleur locale oblige ; le dîner est un ragoût d agneau "aux mottes d'Ouessant", cuit à l'etouffée pendant quatre heures dans des cocottes de fonte sur la braise, sous des mottes de tourbe.
Quand les couvercles se soulèvent, sous le barnum du dîner, l'odeur est divine - Il ne restera rien !...

Chacun regagne son hôtel, son gîte, son auberge de jeunesse, où, paraît-il, l'ambiance n'est "pas triste" dans les dortoirs filles et les dortoirs garçons. (ndlr : Branle-bas de combat dès 6h du mat !...)

Au matin, grand soleil. La 2iem partie est à 10 h. Elle n'est pas à thème, le "moulliste" (ods5) n'est pas un mytiliculteur, non, c'est un fabricant de moules industriels.
Dans la 3iem partie, un "amazigh " -e- ( ods 5) surprend beaucoup.

C'est Philippe Le Dizes qui gagne ce tournoi devant Guy Dessart et Danielle Zagar.

Il remporte également le grand prix et, rare récompense, remise par le maire, la médaille d'Ouessant.
Jacqueline Durand remporte la coupe des 3iem série, Anne-Marie Lemée des 4iem séries, Lucien Lehman des 5iem séries, Françoise Charritte des 6iem et Annie Mingan des 7iem.

Il y avait 80 joueurs, 35 clubs, 11 comités representés de la Flandre aux Pyrénées, de la region Parisienne à la champagne.
Trois Belges donnaient à ce TH une dimension internationale.

De même que l'on tourne trois fois, à Louxor, autour d'un monumental scarabée de grès rose si l'on veut revenir en Egypte, vous tournez trois fois dans la nef de l'église de Lampaul, qui doit son beau clocher à la reine Victoria (mais ceci est une autre histoire) car l'île va vous manquer.

Après des adieux à tout le club, accompagnés au port par "le" scrabbleur de l'île, Roger, et sa banderole, vous reprenez le "Fromveur", vous croyez presque avoir rêvé... Pourtant c'est bien Pierre Richard et une équipe de tournage qui se trouvent aussi sur le bateau.

Vous étiez bien à Ouessant, Vous y reviendrez...

Arlette Angelini